La rapporteuse

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Have you met Sebastiano?

Sebastiano_Cooperative_Latte_Cisternino.jpg
Les fans de How I Met Your Mother auront compris mon titre ©BarneyStinson... Les autres, il ne vous reste plus qu'à binge-watcher les 9 saisons !
Alors c'est qui ce Sebastiano ?
Sebastiano Laferla, c'est le gars gouailleur et mauvais chanteur derrière le comptoir de la coopérative Latte Cisternino dont je t'ai parlé, il y a fort longtemps.
C'est un sacré personnage et j'avais envie de te le présenter.
Alors avec Fanny, ma cops JRI, on a planché sur son portrait vidéo. Un projet spontané dont on est très contentes et que je partage avec toi aujourd'hui !
Grazie mille Fafa et spéciale cassedédi à Yaya et ALF ! <3

Cause toujours, tu m'intéresses...

Le cimetière des chiens

Cimetiere_des_chiens_Paris_Asnieres_Larapporteuse__1_.JPG
Dans ma vie professionnelle, j'ai toujours bossé dans Paris intramuros ou en bordure : rue Séguier dans le 6ème, rue Galilée dans le 16ème et avenue Charles de Gaulle à (Neu-)Neuilly-sur-Seine.
Depuis septembre, je bosse pour Cuisineactuelle.fr à Gennevilliers.
J'ai découvert les fabuleux moments de grâce de la ligne 13 et... le cimetière des chiens à Asnières-sur-Seine, la ville voisine.

Cause toujours, tu m'intéresses...

Mon Champagne Day, oui mais en Champagne

Champagneday_BoulachinChaput_larapporteuse.fr.jpg
Tu n'es pas sans savoir que je suis originaire de Saint-André-les-Vergers, près de Troyes-dans-l'Aube, oui mais en Champagne.
Vendredi 23 octobre 2015, c'était le Champagne Day et à cette occasion, le comité départemental du tourisme de l'Aube m'a proposé de découvrir, en compagnie d'autres blogueuses, mon département sous d'autres facettes.
Une invitation qui ne se refuse pas surtout que je réalise bien souvent que je connais mieux Paris et la région parisienne que l'Aube où je suis pourtant née.
Au programme de ce Champagne Day : découverte du moulin de Dosches, une balade à Nigloland, le parc d'attractions local, un déjeuner accord mets et Champagnes à la maison de Champagne Boulachin-Chaput et une dégustation chez Champagne Rémy Massin et fils. #savewaterdrinkchampagne #hic #laChampagneçavousgagne

Cause toujours, tu m'intéresses...

La fête de Ganesh à Paris

La_fete_Ganesh_Paris_2015_larapporteuse__18_.jpgHey, ça fait un baille. Comment ça va ? La famille ? Les enfants ?
J'ai tout un tas d'articles sur l'Île Maurice en préparation mais la météo ayant été particulièrement clémente, j'ai préféré profiter de l'été à Paris plutôt que de me planter devant l'ordi.
Au programme : cinéma en plein air, cueillette de framboises maousse costaudes à la ferme de Viltain, balades en Île-de-France (la région parisienne recèle un sacré patrimoine. J'ai découvert le parc de Bagatelle, suis allée à l'expo Sèvres Outdoors et faut absolument que je te cause du chouette restaurant La Table du 11 à Versailles)...
Je te propose une courte interruption du programme mauricien pour partager avec toi quelques-unes de mes photos de la fête de Ganesh qui a eu lieu hier à Paris.

Cause toujours, tu m'intéresses...

Les Mauriciens

Voyage_Vacances_Ile_Maurice_larapporteuse__2_.jpg
Loin de moi l'idée de rédiger un article truffé d'idées reçues ou de généralités sur les Mauriciens. Je préfère laisser mes quelques portraits témoigner de ces rencontres.
Au fait, dans mon précédent article, j'ai oublié de te dire que l'Île Maurice, c'est certes à 11 heures de vol de Paris mais il n'y a que 2 heures de décalage horaire avec la France en été et 3 en hiver.
Manque plus que tu prennes un vol de nuit pour pioncer dans l'avion et tu débarques frais/fraîche comme une rose sur l'île : bénéfice jetlag + 1 !
Par ailleurs, l'Île Maurice se situe dans l'hémisphère sud, les saisons sont donc inversées par rapport à nous.
Inversement également, il fait plus froid au sud de l'île qu'au nord, forcément plus proche de l'Équateur.
Le climat étant tropical, on distingue surtout une saison chaude et humide (de novembre à avril) et une saison disons plus « fraîche » et sèche (de mai à octobre).
Mi-avril, il faisait entre 25 et 30°, le soleil se levait vers 6h30 et se couchait vers 18h.

Cause toujours, tu m'intéresses...

Mon Île Maurice

SalinesdeTamarin.jpg
En avril dernier, j'ai filé 15 jours à l'Île Maurice.
Mais ça, tu le sais déjà si tu suis mon compte Instagram ou ma page Facebook. #lasuitedesprogrammesaprèsunecourtepagedepublicité
Entre toi et moi, pour mes grandes vacances (celles qui durent au minimum deux semaines), je ne plébiscite jamais mucho más les destinations playa.
Le sable fin, l'eau turquoise, les belles plages, les cocotiers, le farniente et la bronzette... la carte postale paradisiaque quoi, très peu pour moi.
Alors quand Anne-Lise, mon amie mauricienne, m'a invitée à son mariage à Flic-en-Flac, j'étais mitigée, d'abord un peu refroidie par le prix du billet d'avion et des heures de vol – 11h, sic – mais surtout : « Saperlipopette qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire pendant deux semaines sur une île ? » #KohLanta
Mais j'avais vraiment envie de voir mon ALF en robe de mariée alors j'ai dépassé mes a priori, ouvert mon esprit et mes chakras et ô miracle, Air France a fait une promo : Momo, me voilà !
Bref, je suis allée à l'Île Maurice. Grand bien m'en a pris.

Cause toujours, tu m'intéresses...

Instagram pour les nuls

Instagram_pour_les_nuls_NicolasChan.jpg
J'ai découvert Instagram en mars 2014.
Longtemps réticente à utiliser cette application car ne voyant aucunement son utilité, j'y ai finalement succombé. Par curiosité et parce qu'il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, j'ai voulu voir de quoi il en retournait.
Depuis, c'est malin, j'y suis accro !
Après plus d'un an d'usage frénétique, je continue encore à découvrir des fonctionnalités et les us et coutumes de ce réseau social...
Mais, je me suis dit que ça pourrait être intéressant de te partager mon expérience de cette application et d'expliquer quelques codes aux profanes.
Avertissement : je ne prétends aucunement avoir la science Instagram infuse (personne, d'ailleurs. C'est aussi mystique que les règles de référencement ou la franc-maçonnerie...) donc c'est vraiment un billet très long et subjectif !
Les conclusions sont les miennes et ce que j'écris aujourd'hui sera peut-être obsolète demain... sans compter qu'il semblerait qu'il existe différentes versions de l'appli et qu'elle ne ne cesse d'évoluer.

Cause toujours, tu m'intéresses...

Mate fissa Chef's Table !

Si tu es abonné(e) à Netflix (aka le leader mondial de la TV en streaming) et que tu kiffes la cuisine, les personnes inspirantes et la vie, il faut absolument que tu regardes Chef’s Table !
Chef’s Table, c’est une série documentaire originale Netflix, qui te fait pénétrer dans le saint des saints : l'univers de six prodiges de la gastronomie à la renommée désormais internationale.
Pour sa première saison, Chef’s Table compte six épisodes. Chaque volet dresse le portrait sincère d’un chef passionnant : son parcours, sa cuisine, son quotidien, sa vision, ses inspirations...
Et c’est Massimo Bottura en Italie, Dan Barber et Niki Nakayama aux États-Unis, Francis Mallmann en Argentine, Ben Shewry en Australie et Magnus Nilsson en Suède qui passent à la casserole.
Pour ma part, je ne connaissais aucun de ces chefs et à la fin de mon binge watching, j’avais juste envie de réserver illico une table (et un billet d’avion) chez chacun d’entre eux !
Quels voyages ! Quel casting ! Quelles leçons de vie !
J’en ai pris plein les mirettes.

Cause toujours, tu m'intéresses...

Ça dépote chez Caillebotte !

cremecitron_restaurantcaillebotte_larapporteusefr.jpg
Avant de rentrer dans un tunnel d'articles consacrés à l'Île Maurice, un petit rapport sur le restaurant Caillebotte où je suis allée déjeuner début avril.
J'avais repéré son chef Franck Baranger dans Les escapades de Petitrenaud.
Pendant l'émission, j'avais l'eau à la bouche et l'état d'esprit du jeune chef m'avait fort plu.
C'est dingue comme certains restaurants parisiens te donnent l'impression que la capitale est un village.
Sur place, je n'ai pas été déçue !

Cause toujours, tu m'intéresses...

Pfaff, c'est fort de café !

Cafes_Pfaff_Joris__10_.JPG
Avant de filer à l'Île Maurice et à l'occasion des journées du café, j'ai visité fin mars la torréfaction Pfaff à Triel-sur-Seine.
En matière de kawa, je suis une buveuse occasionnelle néophyte.
Alors, ces portes ouvertes, c'était l'occasion rêvée de faire mon enseignement sur ce breuvage.
Caméra café !

Cause toujours, tu m'intéresses...

Les deux, mon Comptoir Général !

Lecomptoirgeneral_larapporteuse__9_.jpg
Bon, ça y est, j'ai fait la tournée des popotes : La Recyclerie check, Le Pavillon des Canaux check et des lustres après la bataille, Le Comptoir Général check !
Inspection générale du Comptoir Général !

Cause toujours, tu m'intéresses...

Pamela Popo pidou

PamelaPopo_restaurant_Paris_larapporteuse__1_.jpg
Un peu de lecture avant le week-end pascal et sa débauche pantagruélique de chocolats ?
Il y a quelques semaines, une copine me propose de déjeuner au restaurant Pamela Popo.
"Avec un nom pareil - c'est une référence à une chanson de Gainsbourg -, ça doit être un sacré numéro ce resto !", pensé-je.
Projos sur Pamela Popo... non pas à Soho mais dans le Marais !

Cause toujours, tu m'intéresses...

Le Pavillon des Canaux

Lepavillondescanaux_paris_larapporteuse__3_.jpg
Je t'avais vite fait parlé des nouveaux lieux branchés, croisements hybrides entre buvette et centre de loisirs où se bousculent les Parisiens.
En février dernier, je sifflais une citronnade à la cannelle à La Recyclerie en lieu et place de la gare Ornano, ancienne station du réseau ferroviaire de la petite ceinture parisienne, à Porte de Clignancourt.
En mars et pour fêter sa réouverture après quelques mois de travaux, j'ai décidé d'aller siroter un expresso et de boulotter un carrot cake au Pavillon des Canaux, une ancienne maison d'éclusier en face du bassin de la Villette.

Cause toujours, tu m'intéresses...

J'ai mis mon groin à La Pointe du Grouin

LaPointedugrouin_Paris_larapporteusefr__6_.JPG
Depuis la descente de la chroniqueuse Mina Soundiram au restaurant La Pointe du Grouin dans l'émission Très Très Bon, j'ai rêvé nuit et jour de son bara touseg à la patte arrière de cochon cuite au fournil, salade mélangée et moutarde.
J'ai donc suivi le conseil d'Antoine (de Saint-Exupéry) et fai[t] de [m]a vie un rêve et de [m]on rêve une réalité !

Cause toujours, tu m'intéresses...

Et la lumière fut...

Lumieres_theplayofbrilliants_elephantpaname_larapporteusefr__4_.JPG
Cette semaine, je suis allée voir une exposition brillante et lumineuse : LUMIÈRES.
Elle se tient dans un lieu majestueusement flamboyant (comment ça je file la métaphore ?) que j'ai découvert à l'occasion de cette visite : Éléphant Paname, un centre d'art et de danse, créé à l'initiative de Laurent et Fanny Fiat, héritiers des fondateurs des enseignes Leader Price et Franprix.
Le premier est peintre et plasticien, amateur de philo, astrophysique et dessin ; la seconde est ancienne danseuse de l'Opéra de Paris.
Éléphant Paname est un lieu de rencontres, de partages et de créations à la croisée de leurs deux passions.
(Spéciale dédicace à Cloé)

Cause toujours, tu m'intéresses...

Le Bistrot de l'Artot, la Russie à Troyes

Lebistrotdelartot_Troyes_larapporteuse__4_.jpg
Si tu fais un tour du côté de Troyes-dans-l'Aube, mon bled et que tu recherches une bonne table à la cuisine réconfortante, file fissa au Bistrot de l'Artot.
La rapporteuse, au rapport !
(Spéciale dédicace à Laure M qui se reconnaîtra)

Cause toujours, tu m'intéresses...

Plus un Zeste !

MagazineZeste_Asie_2015_AnneLaurePham_larapporteuse__8_.jpg
Si tu suis ma page Facebook ou mon compte Instagram, tu sais déjà que j'ai participé à un test de produit à la rédaction du magazine culinaire Zeste.
Ça s'est passé début janvier et le magazine, un numéro consacré notamment à la cuisine asiatique, est actuellement dans les kiosques.
Pile poil de circonstance pour fêter le nouvel an chinois !
Xīnnián kuàilè!! (avec le décalage horaire, c'est déjà le 19 février en Asie !) 新年快乐! (merci Google Trad)

Cause toujours, tu m'intéresses...

Ripailler dans une école hôtelière...

Restaurant_Auguste_Renoir_LyceeEdouardHerriot_larapporteuse__5_.JPG
... c'est souvent le bon plan que se refilent sous le manteau les gastronomes rusés !
À Paris, on a notamment l'Institut Vatel.
Suite à la recommandation de My Little Paris, j'y ai dîné en 2011 et je n'ai pas été déçue du voyage. À l'époque, le dîner entrée-plat-fromage-dessertS (un cortège de gâteaux scandaleusement gourmands !) était facturé 35 €.
En province, du côté de mon bled Troyes-dans-l'Aube, plus précisément à Sainte-Savine, il y a la section hôtelière du lycée Édouard Herriot : dîner amuse-bouche-entrée-plat-fromage-dessert à 20 €.
J'y ai fait un pèlerinage, il y a 15 jours.

Cause toujours, tu m'intéresses...

A. Noste, à la nôtre !

A_Noste_Julien_Duboue_larapporteuse__2_.jpg
L'automne dernier, Laurent, un copain épicurien, ne tarit pas d'éloges sur sa nouvelle cantine : un restaurant de tapas déments installé près de Bourse et tenu par un ancien de Top Chef.
Je fais illico le rapprochement avec le restaurant A. Noste tenu par Julien Duboué, Top Chef promo 2014, et dans lequel l'agent FRG (aka François Régis Gaudry, critique gastronomique de l'émission Très très bon sur Paris Première et de l'émission de radio On va déguster sur France Inter et sur l'Express Styles) vient de faire une descente pour son émission Très très bon.
Quand, fin novembre, Laurent me propose d'aller taper dans ces tapas basques, je réponds goazen !

Cause toujours, tu m'intéresses...

Excuse my Frenchie!

Frenchierestaurant.jpg
Mon année 2014 n'aura pas été vaine.
À force d'obstination téléphonique et à la sueur de mon pouce (une minute de silence pour feue la touche bis de mon téléphone), je suis parvenue à dégoter des réservations dans deux restaurants über-branchés – et donc forcément surbookés – de Paris : Septime et Frenchie.
Sérieusement, ces restaurants devraient envisager de se payer les services d'un centre d'appels pour leurs réservations.
Je plains la personne préposée à cette tâche chez eux.
J'imagine les membres de la brigade de ces tables stylées jouer à shifumi pour désigner celui ou celle qui fera la permanence téléphonique : les ciseaux coupent le papier mais le papier enveloppe la pierre et la pierre casse les ciseaux... Héhé, cette semaine, c'est toi qui réponds au téléphone !
Et sinon Frenchie, nouvelle formule, c'est comment ?

Cause toujours, tu m'intéresses...