La rapporteuse

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - japonais

Fil des billets - Fil des commentaires

Le Japon, guest star du Bon Marché

Japon_Rive_Gauche_larapporteuse__1_.jpg
Si tu suis mon blog, tu sais que La Grande Épicerie de Paris a récemment fait peau neuve et tu as over-liké mon article sur la soirée d'inauguration.
Et si tu suis ma page Facebook ou mon compte Instagram, tu sais déjà que le Japon est à l'honneur au Bon Marché Rive Gauche et à La Grande Épicerie de Paris. Nom de code : Le Japon Rive Gauche.
À cette occasion, j'ai été conviée à une visite guidée de l'exposition et à un cours de cuisine très sélect avec le chef japonais Taku Sekine.
Bâbord toute !

Cause toujours, tu m'intéresses...

Asafumi Yamashita, l'homme qui murmure à l'oreille des légumes

Ferme_Asafumi_Yamashita_larapporteuse__12_.jpg
Fin juillet, je suis allée déjeuner à la table d'Asafumi Yamashita, le maraîcher des grands chefs parisiens... enfin, de sept grands chefs parisiens because ses légumes, Asafumi Yamashita ne les vend pas à n'importe qui !
En revanche, n'importe qui peut s'inviter à la Ferme Yamashita, la table d'hôtes qu'il gère avec sa femme Naomi. C'est d'ailleurs cette dernière qui se colle aux fourneaux.
La liste d'attente pour se régaler à la Ferme Yamashita est aussi longue que celle des chefs souhaitant se procurer ses légumes, mieux vaut se lever de bonne heure car la table d'hôtes est accessible de mai à octobre et uniquement, les samedi midi et soir et dimanche midi.

Cause toujours, tu m'intéresses...

Restaurant japonais : Chez Taeko

Chez Taeko Dans le 3ème arrondissement de Paris se trouve le plus vieux marché de la capitale.
Bien planqué rue de Bretagne, le petit marché couvert des Enfants Rouges abrite une vingtaine d'échoppes "arquées" aux étals colorés.
On y trouve des marchands de fruits et légumes, un boulanger, un vendeur de spiritueux, un fleuriste... mais également des restaurants.

Il y en a pour tous les goûts : antillais, marocain, italien et un jap' : Chez Taeko. C'est sur ce dernier que j'ai décidé de te faire un rapport !

Cause toujours, tu m'intéresses...

Le concert de cuisine

Le concert de cuisineComme son nom ne l'indique pas, il s'agit d'un restaurant japonais.
Depuis que ma moitié m'a abonnée au Elle, chaque semaine, je ne rate jamais le petit encadré de Marie Zotto (un pseudonyme, j'espère) dans la rubrique Vieprivéecuisine. Elle y parle toujours de petits restos qui ont l'air bien sympatoches. Son article sur Le Concert de Cuisine m'ayant donné l'eau à la bouche, je fais quelques recherches sur la toile et apprends que Chichi et Bernadette ont été parmi les premiers clients à fouler le sol de ce resto et que le chef, Naoto Masumoto, officiait dans les cuisines du Benkay, un restaurant gastronomique japonais situé dans le XVe (auquel les Chirac étaient également abonnés).

Cause toujours, tu m'intéresses...

Restaurant japonais : AKI

Aki restaurant okonomiyakiAKI, c'est un restaurant japonais dont la spécialité est l'OkonomiyAKI !
Gné ?

L'okonomiyaki (okonomi signifie : ce que vous voulez et yaki : grillé, source Wikipédia) est une omelette japonaise à base - généralement - de farine de sarrasin et de chou chinois. Comme son nom l'indique, on y met ce qu'on veut : du poulpe, du porc, de la crevette, du kimchi (légumes fermentés et épicés d'origine coréenne)...

Cause toujours, tu m'intéresses...

Restaurant japonais : Guilo Guilo

Guilo Guilo Cela faisait plus d'un an que Guilo Guilo figurait sur ma To Do List. Maintenant que c'est fait, ce n'est pas sans émotion que je le raye... car purée, il faut en vouloir pour y aller.
Récit.
Tout d'abord, il y a la barrière financière : un menu unique à 45 euros... C'est pas donné-donné. Alors, à prix exceptionnel, événement exceptionnel : "Hey darling, tu réalises que dans 6 mois 3/4 - celui qui a dit "quand on aime, on ne compte pas" a tort -, on fêtera nos 2 ans". Darling convaincu, motif trouvé ! Suivant ?

Cause toujours, tu m'intéresses...