MISE À JOUR AVRIL 2013 : Le DeDa est définivement fermé et remplacé par BLISS

Le restaurant. À deux pas de l’église Saint-Eustache, le DeDa est situé entre Num et Le Pied de Cochon. L’espace est insoupçonnablement énorme. Il y a une terrasse, une première salle intérieure, une cave à vin, trois autres salles gigantesques et privatisables et pour finir, un sous-sol.
Je recherche désespérément le jardin et le four à pain dont on parle sur le site de lafourchette. Un serveur m’apprend que ces deux-là ont disparu… le four n’était pas aux normes françaises et a donc été détruit. Le jardin ne subsiste désormais que sur les murs.

Le service. Impeccable. Les serveurs sont efficaces. Les carafes d’eau s'enchaînent sans avoir à demander. Ils connaissaient les plats et se font une joie d’expliquer leur composition et leur élaboration. Note que les couverts changent à chaque plat… ça semble anodin mais je trouve que c’est un détail qui fait la différence.

L’ambiance. Musique de fond locale (il me semble). Beau mobilier. Belle vaisselle (couverts Couzon).

Smartbox. Au DeDa, l’offre Smartbox est organisée puisque dans la carte, il figure le menu spécifique au coffret. Tout est clair dès le départ. Pas de mauvaise surprise. Le menu proposé permet de goûter aux spécialités de la maison.

Les plats. En Géorgie, c’est la fête de la noix… ils l’utilisent beaucoup. J'ai découvert de nouveaux produits mais également des saveurs et des mariages différents.

En guise d'apéritif, un cocktail Irrau m'est servi (vin blan Rkatsiteli et jus de grenade). Très bon.

  • En entrée. Pralis : petits légumes frais (haricot vert, carotte, betterave) aux noix finement hachées (j'ai bien aimé les roulés d'aubergine) et Bortsh des montagnes : consommé de bœuf qui cuit pendant 5 heures accompagné de choux milanais, betteraves et orge perlée.
  • En plat. Mtsvadi : brochettes cuites au feu de bois servies avec du riz et un peu de salade. Pour les brochettes, tu as le choix entre du cœur de rumsteck, de l'échine de porc fermier, côte de saumon Label rouge ou légumes frais. La petite sauce à la mirabelle qui accompagne ma brochette de cœur de rumsteck est étonnante. Kharcho : cuisse de poulet à la fleur de safran et goli au sulugumi fumé (ça ressemble à de la polenta mais en plus light et un chouilla plus gluant)

Comme il est suggéré sur la carte d'accompagner son repas par un khatchapouri (qui porte mal son nom !) pour deux... je m’exécute. C'est l'équivalent du pain en Géorgie. Ca ressemble à une fine pâte à pizza avec un peu de fromage à l'intérieur et quelques feuilles de laurier dessus.

  • En dessert. Goglimogli (gloubi-boulga !!!) caramélisé : crème onctueuse et confiture de noix maison. Dôme praliné noix avec sorbet chocolat extra noir.

Tout est globalement bon, certaines choses un brin salé ou sucré à mon goût (notamment le Pralis et le dôme praliné noix) mais le sel et le poivre, c'est comme les couleurs, c'est une affaire de goût.
Si tu es dans le coin et que tu souhaites découvrir une cuisine peu commune, c'est l'occasion idéale !

MISE À JOUR AVRIL 2013 : Le DeDa est définivement fermé et remplacé par BLISS

DeDa
Le lundi et mardi de 19h à 22h30
Du mercredi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h à 23h
Fermé le dimanche
Happy hour (50 % sur les cocktails et alcool figurant sur la carte du bar) du lundi au samedi de 18h30 à 20h30.
8-10 rue Coquillière
75001 Paris
Tél. : 01 53 40 82 40
M° : Les Halles (Ligne 4) ou RER A – Châtelet-les-Halles
www.deda-restaurant.com

restaurant_Deda_larapporteuse__1_.jpgrestaurant_Deda_larapporteuse__2_.jpgrestaurant_Deda_larapporteuse__6_.jpgrestaurant_Deda_larapporteuse__3_.jpg restaurant_Deda_larapporteuse__5_.jpgrestaurant_Deda_larapporteuse__8_.jpgrestaurant_Deda_larapporteuse__9_.jpgrestaurant_Deda_larapporteuse__10_.jpgrestaurant_Deda_larapporteuse__11_.jpgrestaurant_Deda_larapporteuse__7_.jpgrestaurant_Deda_larapporteuse__12_.jpgrestaurant_Deda_larapporteuse.jpg