La rapporteuse

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Hôtel : Intercontinental - Le Grand Hôtel

Hôtel Intercontinental Le Grand Hôtel Paris J'espère que tu as survécu aux repas de Noël, à la programmation télé durant les fêtes (tâche ardue que de choisir entre les téléfilms niais ou catastrophe, ou pire, les grands bêtisiers de l'année) et à ta grosse cuite du Nouvel an.
Welcome to 2011 !

Je souhaite amour, gloire et beauté aux moches et amour, gloire et santé aux beaux !

Et quoi de mieux que de commencer l'année avec un bon chocolat chaud ?

Cause toujours, tu m'intéresses...

Restaurant : Comptoir de la gastronomie

Comptoir de la gastronomie Avant de devenir banlieusarde - ouaiche, ouaiche -, j'ai habité, pendant cinq ans, la rue Tiquetonne. Souvenirs, souvenirs...
À l'époque, je passais souvent devant un petit restau, rue Montmartre.
Le truc, quand on repère un spot et qu'on habite dans le coin, c'est qu'on se dit qu'on aura forcément l'occasion d'y aller un jour... sauf qu'évidemment, j'ai déménagé avant que ce jour n'arrive.

Mais (fond sonore : générique des Feux de l'amour)... je ne t'ai jamais oublié, toi, le Comptoir de la gastronomie.

Et franchement, tu es carrément à la hauteur de ces longues années d'attente.

Cause toujours, tu m'intéresses...

Le Bazar d'électricité

Bazar d'électricité Et voilà presqu'un an que, dans les couloirs de mon appart', pendent ce que je qualifierais de suspensions néo-contemporaines-minimalistes... ah ces petits fils électriques colorés qui se tortillent, cette douille blanche et cette ampoule-qui-pendouille confèrent à mon antre cette ambiance négligée, genre "en travaux"...

Bon, c'est pas que je suis difficile... c'est juste que je sais ce que je veux sauf que j'l'ai pas trouvé.
Tout a basculé le jour où je suis allée dîner chez Les fils à Maman. Mon attention s'est portée sur les suspensions dans la salle : un fil électrique, une douille et une ampoule, style industriel. J'ai les mêmes à la maison, me diras-tu... sauf que non, c'était différent... chez eux, ça faisait bien !

Cause toujours, tu m'intéresses...

Restaurant japonais : Chez Taeko

Chez Taeko Dans le 3ème arrondissement de Paris se trouve le plus vieux marché de la capitale.
Bien planqué rue de Bretagne, le petit marché couvert des Enfants Rouges abrite une vingtaine d'échoppes "arquées" aux étals colorés.
On y trouve des marchands de fruits et légumes, un boulanger, un vendeur de spiritueux, un fleuriste... mais également des restaurants.

Il y en a pour tous les goûts : antillais, marocain, italien et un jap' : Chez Taeko. C'est sur ce dernier que j'ai décidé de te faire un rapport !

Cause toujours, tu m'intéresses...

Les Puces de Vanves

Puces de Vanves Je sais pas toi mais j'adore flâner dans les brocantes et les vide-greniers...

Le temps radieux du week-end dernier était propice pour découvrir le marché aux puces de Vanves.

On y trouve vraiment de tout : des vieilles boîtes d'allumettes, des bouquins anciens, des appareils photos, des poupées vintage... J'ai presque failli acheter des trucs, c'est dire !

Cause toujours, tu m'intéresses...

La Terrasse de l'hôtel Raphaël

Hôtel Raphaël Paris Le trip de ma copine Laure, c'est d'aller siroter un verre au bar ou sur la terrasse des hôtels de luxe.
Perso, j'ai toujours un peu de mal à aller dans des lieux branchés et/ou guindés (boutiques ou hôtels de luxe, restaurants gastronomiques...) because je ne suis ni branchée ni guindée et ça me va très bien ! Les rares fois où je l'ai fait, j'ai juste eu l'impression d'être un éléphant dans un magasin de porcelaine.

En même temps, je reconnais que cela peut avoir un côté assez grisant ! Alors le jour où ma cops m'a proposé d'aller boire un verre à l'hôtel Raphaël, j'ai dit banco.

Cause toujours, tu m'intéresses...

Souriez, vous êtes photographiés !

La Joyeuse de Photographie En rentrant d'une soirée avec le rapporteur, nous passons devant le Palais de Tokyo. Soudain, j'ai un (dé)clic ! Et si on allait se faire tirer le portrait ?

Au Palais de Tokyo, il y a un vieux photomaton qui propose 4 poses en noir et blanc pour la modique somme de 2 €.
Cette machine m'a rabibochée avec les photomatons que je n'utilise guère plus que pour les photos administratives. Tu sais, celles sur lesquelles tu dois tirer la tronche réglementaire, que tu traînes dix ans sur ton passeport et ta carte d'identité ou, pire, toute la vie sur ton permis et qui te valent parfois railleries et moqueries.

Cause toujours, tu m'intéresses...

Restaurant : La famille

La famille restaurantÀ deux pas de l'épicerie Collignon-face-de-fion (©Amélie Poulain) se trouve le restaurant La famille.

La présentation sympathique qu'en avait fait MyLittleParis avait directement propulsé cette petite adresse au top five de ma To Do List.

La famille propose, une fois par mois, un menu super discount.

Restait plus qu'à attendre le prochain premier dimanche du mois... si les choses sont pas bien faites ?! Ça alors, le 1er août tombe un dimanche !

Le mois d'août à Paris, c'est chouette... sauf que beaucoup de restaurants ferment. Par précaution, je préfère donc appeler.

Cause toujours, tu m'intéresses...